Topcylindre a essayé pour vous la toute nouvelle Renault Clio 5 sur 9000 kilomètres de trajet ! De Marrakech à Fnideq, en pleine circulation ou en pleine campagne, sur petite route et sur autoroute, retrouvez notre impression et nos avis.

 

Un essaie routier plus que satisfaisant :

Forte de ses 115ch le ressenti de changement est fort, l’évolution est claire et nette face à la précédente Renault Clio 4 ! Un châssis beaucoup plus stable, un intérieur amélioré et surtout un moteur beaucoup plus dynamique étagé sur 6 rapports. (Version essayée avec une boîte de vitesse manuelle) Sur autoroute cette voiture se veut digne d’un comportement de compact au niveau de la tenue de route avec une direction précise qui n’a rien à envier à ses grandes sœurs (Renault Mégane, Peugeot 308…) ou à sa concurrente (Seat Ibiza / Peugeot 208…). La Renault Clio se fait une place parmi les grandes avec un confort amélioré et une sensation de conduite plus saine, la voiture se montre plus précise et plus stable à haute vitesse. Mais également grâce à son équipement beaucoup plus généreux.

En montagne la voiture n’a pas de mal à enchaîner les courbes, le freinage se montre plutôt endurant malgré les nombreux virages des nationales du nord. Le véhicule est plutôt coupleux grâce son turbo (1.5 DCI de 115 ch et 260 Nm) et il n’y a pas besoin de rétrograder constamment pour avoir suffisamment de reprise ou de puissance en montée ce qui la rend d’autant plus agréable.

La piste est son seul point faible, avec une assise au sol rigidifiée et, retravaillée, la voiture se sent bien plus à l’aise sur route que sur terre, dure de lui en vouloir sachant qu’elle n’a pas était conçue pour cet exercice.

Seul petite reproche la consommation en mode normal qui a tendance à se montrer très légèrement gourmande par rapport à sa rivale directe la Peugeot 208 (sûrement le surplus de puissance) heureusement un mode Eco (économique) est disponible pour utiliser moins de potentiel du moteur et donc consommer moins d’essence ou de diesel.

 

Côté esthétique c’est également une révolution avec un avant totalement revu et inspiré de la ligne de la Mégane 4 :

Très réussi à notre goût, pour la partie arrière ce sera question de goût et couleur, de notre côté au début nous n’étions pas très fan du changement mais notre regard s’y est vite habitué, il faut avouer que sur la RS Line le rendu est bien meilleur. A l’intérieur on est dans une version qui n’a rien à voir avec la finition haut de gamme qui comprend bien plus d’options que celle-ci mais qui se montre tout de même très agréable au quotidien avec tout ce dont vous pouvez avoir besoin (Bluetooth, aide au stationnement, vitre avant électrique, écran tactile multimédia…). Quelques nouveautés sont détectables face à l’ancienne version, à savoir plusieurs : un écran sur le tableau de bord revu au bas du compteur avec plusieurs modes (consommation, régulateur, limitateur, puissance et couple utilisés), un écran central tactile également amélioré avec une meilleure sensation du tactile, une ergonomie plus fluide, utilisateurs sur le système d’exploitation et un écran d’accueil personnalisable. Ce que nous pourrons reprocher ce serait le compteur un peu vieillot et cheap, c’est dommage on ne comprend pas pourquoi ce choix a été fait (seulement dans la version essayée, les versions haut de gamme sont dotées d’un compteur totalement digitalisé)

Pour résumer, cette Clio 5 est un vrai changement et dans le bon sens, une voiture retravaillée rigoureusement de la tête au pied

Un mode éco et non un mode sport ! On apprécie, pas de fausse sportivité, on garde le mode sport pour les versions plus sérieuses.

Attention pour ceux qui seraient encore à la recherche de comment ouvrir leur coffre, regardez au niveau du parechoc arrière au-dessus de la plaque d’immatriculation 😉

Pour avoir une idée du prix de la Renault Clio 5, nous vous donnons une approximation, les modèles commencent à 140 000 dhs et finissent à 215 000 dhs (pour le modèle haut de gamme (RS-Line) qui a effectivement énormément de changement avec un intérieur très réussi (tableau de bord y compris avec un type compteur digital que l’on retrouve sur la Mégane 4 RS).

 

Equipement et accessoires sur le modèle essayé : Rétroviseurs électriques, fenêtre avant électrique, climatisation, tableau de bord central, écran multimédia digital, un éclairage LED et un système d’aide au stationnement. Vous trouverez des boîtes de vitesses assistées avec une aide de démarrage en côte et un système de redémarrage automatique quand le conducteur a calé en 1ère ou en 2ème, 2 branchements USB, une connexion Bluetooth et un système d’aide au contrôle de traction et à la stabilité (non déconnectable)

 

Caractéristiques techniques du modèle essayé :

Motorisation diesel 1.5 Dci de 115ch et 260 Nm

Vitesse maximale de 203 km/h et 0 à 100 en 9,9 sec

Disque avant ventilé de 280 mn et disque plein arrière de 260 mn

Capacité de reprogrammation de 140 ch de puissance et 60 Nm de couple

Consommation mixte annoncée de 3,6l (5,4l durant l’essai avec un pied un peu lourd)

Boîte de vitesse manuelle à 6 rapports (disponible également en version automatique)

 

Les + : un moteur dynamique / une boîte 6 vitesses / un bon châssis pour sa catégorie / un bon équipement de série  / une voiture très sécuritaire

Les – : Consommation / compteur pour la version essayée / positionnement pour ouvrir le coffre / prix en hausse / une clé Bad gamme rappelant les clés de Dacia

 

Notes :

Agrément de conduite : 4/5

Esthétique externe : 4/5

Fonctionnalité et équipement : 3/5

Consommation et budget : 3/5

Pour une note finale plutôt bonne et méritée de 14/20

 

Nous vous remercions pour votre lecture et vous laissons sur ces photos d’une belle petite Clio 5 qui, nous espérons, vous plairons.